Pour ne rien manquer

Soutien aux enseignants et aux enseignantes I

  • Amphithéâtre Banque Nationale

I-mersion CP - bilan d'une première année d'existence

I-mersion CP propose diverses modalités de formation à l’usage pédagogique du numérique des conseillers et conseillères pédagogiques de l’enseignement supérieur. Le projet vise l’universalisme de la formation tout en proposant un parcours personnalisé dans le développement professionnel de la compétence numérique. Dans une approche longitudinale, les conseillers et conseillères pédagogiques sont accompagnés au cœur d’un processus réflexif par le biais d’un journal de bord, par la planification et la coconstruction de leur développement professionnel ainsi que par le réinvestissement et la valorisation de leur expertise. 

I-mersion CP s’inscrit dans une volonté de promouvoir la compétence numérique dans un contexte professionnel tout en reconnaissant les besoins variés d’un individu à l’autre. Les outils sont ainsi divers et combinent plusieurs usages. Utilisés efficacement, les outils peuvent faciliter, voire redéfinir complètement les tâches des conseillers et conseillères pédagogiques au supérieur. I-mersion CP se déploie autour d’escales, soit des thématiques comme cartographier les ressources, diffuser du contenu, se doter d’un cadre de référence, soutenir l’enseignement, encourager la collaboration ou couvrir la dimension éthique. 

Chaque escale comprend des ateliers qui sont une vitrine pour les bonnes pratiques repérées, une salle de réseautage sur une thématique accessible aux membres inscrits et un forum. Dans le cadre de cette communication, un bilan sera dressé après un peu moins d’un an d’existence.

Constance Denis

Ph. D., conseillère pédagogique à l’intégration des technologies, Université de Sherbrooke

Félix Arguin

coordonnateur pédagonumérique du projet I-Mersion CP au secteur Performa, Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke

La mobilisation de l’équipe APOP (Association pour les applications pédagogiques de l’ordinateur au postsecondaire) pour faire face aux besoins et enjeux durant la crise de la COVID-19

La crise de la COVID-19 a nécessité une capacité d’adaptation et des changements rapides au sein du milieu collégial pour guider les étudiants et étudiantes vers la réussite. Ces changements rapides ont dû s’effectuer aux différents niveaux des établissements d’enseignement collégial.

Ces changements n’ont pas épargné les enseignants et enseignantes qui ont dû, dans des délais très courts, apprivoiser de nouveaux outils numériques, modifier leurs méthodes de gestion de classe, leurs évaluations et leurs stratégies pédagogiques.

Dans ce contexte, l’APOP a dû, sans ententes particulières avec le ministère, mettre sur pied rapidement une nouvelle offre de service et ouvrir ses activités à tous les intervenants du réseau collégial. Cette présentation traitera des décisions prises par l’APOP durant cette période difficile, ainsi que des statistiques de participation aux activités offertes en fonction de leur nature.

Jean-Nicolas Proulx

technopédagogue, coordonnateur des services en enseignement supérieur à l’APOP

Les phases de réponse à la pandémie de COVID-19 sur le plan de l’enseignement

Comme toutes les institutions d’enseignement supérieur, l’Université Laval a dû passer par différentes phases d’adaptation à la pandémie de COVID-19, que nous pourrions résumer ainsi : le sauvetage (H20), la préparation (E20-A20), l’adaptation (A20-E21), la transformation (A21-). 

Cet atelier interactif de 90 minutes présentera différentes actions institutionnelles qui ont été entreprises à chacune de ces phases pour soutenir le corps enseignant dans l’adaptation de son enseignement (p. ex. offre de formation au personnel enseignant rehaussée et adaptée aux nouveaux besoins, ajustements à l’encadrement des modalités d’enseignement, assouplissement des modalités d’évaluation, mise à niveau de certaines infrastructures technologiques…), de même que les leçons que l’on peut tirer. 

À la suite de la présentation de chaque phase, les personnes participant à l’atelier seront invitées à partager les actions entreprises et les leçons tirées dans leurs propres institutions. Outre les échanges verbaux et par clavardage, l’atelier s’appuiera également sur le vote interactif pour la communication des mesures d’adaptation des institutions représentées.

Éric Chamberland

conseiller pédagogique au Service de soutien à l’enseignement et chargé de cours en pédagogie universitaire,  Faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université Laval